Nous savons que cette période de l’année est propice aux grippes et aux rhumes dus au confinement intérieur, aux maisons trop souvent surchauffées, au manque de soleil, à l’exercice à l’extérieur qui se fait plus rare, etc. Les inconforts de ces troubles de santé sont inconfortables et désagréables certes, mais lorsque l’individu souffre déjà de troubles gênant la respiration tels qu’asthme, rhinite allergique, toux persistante et productive (mucus), BPCO (broncho­pneumopathie chronique obstructive), etc., cela ne fait qu’accentuer les malaises et peut même conduire à l’hospitalisation.

 

Saviez vous que?

 

On admet ordinairement que l’asthme est provoqué par des substances étrangères qui entrent dans les bronches et y provoquent une inflammation et une constriction (resserrement), dues à l’action locale d’histamine, une messagère immunitaire. Le Dr Batmanghelidj (auteur du livre « Votre corps réclame de l’eau ») considère que l’histamine est bien la cause de la vasoconstriction. On retrouve d’ailleurs régulièrement cette substance dans tous les tissus respiratoires des malades affectés par différents troubles respiratoires. Selon lui, l’histamine agit comme régulatrice de l’hydratation du corps, afin de diminuer la perte d’eau due à la respiration : elle serait produite localement en cas de diminution de la tension des vaisseaux dans les poumons. Boire permettrait de tarir la production d’histamine en redressant cette tension. Réf : Santé Nature Innovation, 15 mars 2014.

 

Si cela est vrai pour l’asthme, cela a sûrement une influence sur tous les troubles respiratoires. La médecine naturelle est d’abord une médecine préventive dont les règles sont: adopter une alimentation saine, bio si possible, riche en fruits et légumes, consommer la quantité adéquate de protéines (i.e. selon ses besoins), boire au moins 8 verres d’eau de qualité par jour, oxygénation quotidienne (i.e. aller prendre l’air), dormir 7 à 8 heures par nuit.

 

Par contre, lorsqu’il est nécessaire de faire face à un état grippal, certains supports sont à notre disposition pour alléger les inconforts.

 

Aliacin Super

Utilisé traditionnellement en phytothérapie pour aider à soulager les symptômes liés aux infections des voies respiratoires supérieures et aux affections catarrhales.

 

Bronchilyn105_Bronchilyn

Une sélection de plantes reconnues, entre autres, pour leurs actions sur la sphère respiratoire. Le mélange de ces plantes donne lieu à un produit aux propriétés bronchodilatatrices, fluidifiantes des sécrétions et expectorantes. De plus, il aide à calmer les spasmes involontaires causés par la toux et possède une action désinfectante au niveau des bronches.

 

Tussilyn 2 (sirop contre la toux)

Les principes actifs contenu dans Tussilyn 2 favorisent l’expectoration et aident à soulager la toux causée par le rhume et la bronchite.

 

Échinacée III

Utilisée traditionnelle en phytothérapie pour aider à soulager les symptômes des voies respiratoires supérieures telles que le rhume et la grippe.

Partager cet article sur: